C'est un artiste complet, unique en son genre, de qualité avec un grand professionnalisme, une bonne vibration et des mélanges de styles musicaux: comme le Reggae jazz, DanceHall, Hip Hop et le RnB. Il est auteur / compositeur / interprète / réalisateur / producteur.

Daddy King est un artiste confirmé, animateur et éducateur à l'école Marengo, chanteur et formateur en  techniques musicales (musique urbaine, Reggae ,Dancehall, Hip Hop, RnB).

C'est un artiste connu dans le Dom-Tom, il débute à Paris et évolue maintenant à Toulouse.

Il consacre sa vie à la jeunesse défavorisée des ghettos, banlieues et cités.

En effet, il connaît lui-même les difficultés et les pièges de ce type d'environnement, puisqu'il est passé par là.

Daddy King est né à Paramaribo au Surinam, issu d'une famille métissée, sa mère étant d'origine amérindienne-chinoise, créole-antillaise, et d'un père africain originaire du Ghana ayant grandi dans une tribune s'apellant Saramacca (Surinam).

Il souhaite alors devenir un exemple pour les jeunes grâce à l'association Brotherkingdom, il leur adresse ce message:

 

«Dans la vie il faut faire un choix et avec la volonté, on peut s'en sortir»

 

Il s'est lui même appliqué cette devise, et se bat toujours.

Il s'est notamment produit en concert dans de nombreux lieux: 

  • En 2007, à Lille et Rotterdam.
  • En 2008 à Gambetta à Paris pour présenter la compil AP Connection.
  • En 2009, il participe à de nombreux projets notamment celui de l'anti-discrimination, afin de faire accepter nos différences.
  •  En 2010, le 24 avril (Noisy-le-Sec a paris) il se mobilise pour une bonne cause avec d'autres artistes comme Tiwony, Féfé, Négre Lirycal, Blacko (ancien membre de Sniper ) et plus encore pour les rescapés d'Haïti: il enchaîne les scènes au Bikini, à Bonnefoy, et participe  à des manifestations  avec de nombreux artistes locaux  en collaborant avec d'autres artistes internationaux tels que Capleton, Natural Black, Warrior King, Braveheart, Derajah.                                                               

 Il démontre sa richesse culturelle et sans frontières, mais aussi avec des artistes nationaux comme STRAIKA D, la Fouine, Tunisiano, Admiral T, Sael, Fuckly,  Lil guerrier, Dogg x, Joyce, Fanny j, Tina  et bien d'autres  qui ont pu découvrir son savoir faire musical.

  • En 2011 (Octobre), il fait la première partie Daara j, puis  il  apparaît dans une compilation faite par Ragga dub force (Paris) sur le riddim Game riddim dont le morceau s’appelle They don't now me (1 dans la compil). De plus, il apparaît sur une autre compilation de reaggae reggaton 2011 Haiting on me.
  •  En 2012, il sort dans plusieurs compilations, notamment «King riddim» avec le morceau See you smile, Remember  avec Stop in  feat Mathieu Ruben (Martinique). Ensuite, dans la compilation «I kamala kuli» faite par Mainprod et produite par Brotherkingdom, figure le morceau One love de Daddy king.
  • En 2013 (1er Juin), il se produit au Festival d'en haut pour faire la promotion de son album My Life prévu pour cet été.

    DADDY KING se produit régulièrement sur les scènes Toulousaine ;
    Il joint l’utile à l’agréable et dans le cadre associatif de la structure dont il est Président et Professeur de comédie musicale, on peut le rencontrer dans les lieux cultes fréquentés par les jeunes.
    En 2017, il sort le morceau «How come» dans la compilation Reyel Riddim réalisée par Guy Al Mc et Zacky Joans, classé n°1 dans la compilation.

    DADDY KING sort son NOUVEAU SINGLE intitulé
    ***GHETTO ***