BLENDA Aka Supa Lee fait ses débuts sur la scène musicale entre 1990 et 1991 dans les sound systèmes de sa commune, le Morrne Rouge.

C’est en 2000 que le public francophone le découvre véritablement avec le titre « Give me the Wonder » sur la compilation Boomboclat réunissant les meilleurs artistes interprètes reggae/dancehall franco-caribéen du moment.

A partir de la tout s’accélère. Blenda est sollicité par différents producteurs et enregistre de nombreux titres sur des compilations, fait des featuring pour ses amis artistes, Skanky de Métal Sound, Mali, Delta ou encore Kris Daddy.

En 2009 c’est la consécration, après dix années de travail et pas loin d’une quarantaine de titres sur les plus grosses productions du reggae dancehall francophone – Ghetto Raid, Mali, Skanky, Atomic Riddim, Only Dancehall3 – Blenda présente son premier opus « Opérationnel » et son nouveau label Sl Music.

« OPERATIONNEL » est le  titre de son album :

Un 16 titres à prédominance reggae où il parle d’amour ou encore des difficultés que rencontrent les artistes antillais.

En plus de vivre sa vie d’artiste, il mène d’autres combats comme une vie professionnel très rempli and more.

Tout cela lui a donné de la force à l’ouvrage. « Opérationnel » ne pouvait être que le titre de son premier opus après de nombreuses participations à diverses compilations et autres albums .

A la réalisation, il y a eu DJ GIL, Alain ETAME et F.MEPA, la production exécutive s’est SL MUSIC, et l’équipe de management, KONKABLISHMENT.

Pour ce qui est des invités et connections, nous avons cherché les meilleurs du milieu en mon sens : Skanky, Valley, Straïka D., YaniSs Odua, Auria, Kris Daddy et Mali. Les musiques sont signés Moolood, Richacha (et son groupe RMI), Syron, MC.Janick, First T., et Don Shorty.

Passant allègrement du créole au français, du toast au chant avec des lyrics conscients, des mélodies et un flow tout aussi intrangisant, « Opérationnel » se veut être l’album indispensable