Cliquez pour plus d'infos...

Le Ragga - Hip-Hop a trouvé sa voix !

 

Né à la Martinique en 1978, David Coma alias Kris Daddy arrive en banlieue Parisienne à Gonesse dans le 95 à l’âge de 3ans et  y entame sa scolarité. C’est en 1995 qu’il découvre la culture Hip-Hop et fait ses premiers pas au sein du collectif “Le Cercle” composé de Kent-zo, Al & Lexa, Keny, Kipetchi, Kusblo...

 

Il fait de la musique son journal intime.

De ses premières maquettes enregistrées dans sa chambre, à ses nombreuses  participations à des compilations et albums, il fait parler de lui et enchaîne les festivals, les sounds systèmes, les tremplins Hip-Hop, et bon nombre de scènes Parisienne, en Province ou à l’étranger (Carnaval Notting Hill, Festival Pont à Mousson, Podium Espace Fm/ Média Tropical, Divan du Monde, Gibus etc.)

 

1999, l’album Solda Madinina, fruit d’une collaboration avec Captain Nico marque un tournant important pour Kris Daddy : il trouve sa voix dans le Ragga - Hip-Hop. C’est en 2000, qu’il intègre un nouveau collectif “Baryo”  composé de Tibesse, Keny, Kipetchi, Bamboo, tous issus du même quartier de Gonesse.

 

Parallèlement au projet d’album du collectif, Kris Daddy participe activement à différents projets de compilations et d’albums tels que Phil Control, Aaxxia, Killa Session, Magic Systèm, Dancehall Hotta...

 

Fin 2004, les  membres du“Baryo” se font repérer par des producteurs Américains du label

BabyGrande lors d’un show case au Milliardaire à Paris 8ème. Signé dans les jours suivants, ils partent à New-York en Janvier 2005 enregistré un album avec le groupe Purple City, Jim Jones et Hell Rell, membre du collectif Dipset, groupe connu et reconnu outre-Atlantique… “Paris to Purple City”, album Franco-Américain est distribué aussi bien aux Etats-Unis et en Europe (Distribué en France par Nocturne et diffusé dans la playlist de Génération 88.2)

 

A son retour des USA, Kris Daddy se penche sérieusement sur la réalisation de son premier album solo. Il fait appel à Kluzo, beatmaker, un ami de longue date avec lequel il a déjà partagé plusieurs expériences tout au long de son parcours musical.

 

En 2007, ils produisent la compilation “Tropikal Dancehall Stars” sur laquelle Kris Daddy réunit la crème du Reggae-Dancehall tels que Daddy Yod, Straïka D, Papa Tank, Sista Jahan, Shaolin, Mighty Ki La, Auria, Maddy Gyal...

La même année, il participe au premier album concept “Kluzo Family” ou sont réunis des artistes aux univers différents comme Mâme, May-B, Auria, Diky, Kusblo, Staazi-A, Keny, Kipetchi...

 

Ces deux albums auto-distribués en Fnac et magasins spécialisés recoivent un excellent accueil du public, et donnent l’occasion à Kris Daddy et son équipe de se produire de 2007 à 2009 au New Morning, au Gibus, au café de Paris, en première partie de Sefyu au Canal 93, Péniche Blues café, à la salle Jacques Brel de Gonesse, etc.

 

Fort de toutes ces expériences et de ces rencontres, Kris Daddy donne le jour en Février 2009 à son premier album solo intitulé “K.Da Blackman”.

Toute la production musicale est assurée par Kluzo (Studio Kluzo Muzik) entouré de musiciens, bassistes, guitaristes, accordéoniste et choristes.

 

Kris Daddy, intègre et fidèle au siens, s’entoure sur ce disque d’amis et d’artistes talentueux comme Keny, Kusblo, Auria, Blenda, Diky, Bamboo et Moms.

 

En français, en créole ou en anglais, Kris Daddy délivre un Ragga Hip-Hop sans concession et engagé ou la mélodie accompagne chaque mot.

 

A la fois dur et sensible, du Rap au Reggae, il reste toujours attentif à véhiculer un message positif dans les thèmes qu’il aborde.